Langue : fr en

L’histoire de Bourmont

Bourmont est la plus petite ville de France.Elle doit ce titre"honorifique"grâce à Charles X qui a reconnu Bourmont comme ville lors de sa dernière année de règne.

Bourmont appartient successivement dès le XIIe siècle au comte de Champagne puis au XIIIe siècle, au comte et duc de Bar et enfin au duc de Lorraine en 1431. En 1301, la sénéchaussée de Bourmont est reconnue au traité de Bruges. Une quarantaine de villages des environs dépendaient de cette sénéchaussée.

  • En 1353 est créé le bailliage du Bassigny dont Bourmont devient le chef-lieu. La ville prend alors toute son importance : les plaideurs y viennent, des foires s'y tiennent. En 1477, Charles le Téméraire détruit la ville en partie. Les fortifications seront relevées pour être démolies en 1671 sur ordre du maréchal de Créqui, vainqueur de la Lorraine.
  • Les Guerres de religion ont aussi des répercussions dans la sénéchaussée de Bourmont qui est traversée par les Allemands venus au secours des protestants français. La politique d'agrandissement du territoire royal, menée par Richelieu pour Louis XIII sera néfaste pour la cité. En 1645, Bourmont s'est vidée de ses habitants, il faudra attendre le XVIIIe pour voir la ville se repeupler. On compte alors 160 feux et deux congrégations religieuses.
  • La 2nd US Infantry Division a été créée le 26 octobre 1917 à Bourmont. C'est une des divisions d'infanterie de l'armée de terre des États-Unis d'Amérique les plus connues. L'unité est symbolisée par une tête d'Indien (Indianhead), et sa devise est « second to none » (second de personne).

Suivez-nous !