Langue : fr en

LE PARC DES ROCHES

D’abord occupé par les jardins vivriers dont les parcelles sont patiemment rachetées dans les années 1817-1851 par Joseph Hyacinthe Mutel (1772-1859) géomètre et maire de Bourmont, le site du parc des Roches occupe une bande de terre au pied d’une falaise calcaire qui forme un belvédère sur la vallée de la Meuse.

Á partir de 1759, un premier travail de mise en scène des lieux est réalisé par Paul Thévenin, dit Lajeunesse, qui ouvre sur place une école de taille de pierre. Ses apprentis vont combler des failles, élever des escaliers, lancer des voûtes entre les roches basculées….

Tous ces ouvrages rapportés sont réalisés dans une maçonnerie de pierre sèche dont les ajustages forcent l’admiration.

Hyacinthe Mutel va poursuivre ce travail en créant différents niveaux de promenade et plusieurs fantaisies. L’absence de décor ou de référence stylistique de ces constructions de fontaines, permet aux lieux de toucher à l’intemporel et engendre une poésie libérée de l’histoire, plus intense encore que celle attachée aux ruines.

La végétation, quant à elle, est mise au service d’une découverte graduée de la vallée, ménageant tout à tour des aperçus, des échappées ou des encadrés, qui vont participer à la dynamique de la promenade.

Conformément aux conceptions du Pittoresque, l’immensité du paysage renvoie l’homme à sa fragilité face à une nature qui peut se révéler hostile ou effrayante, comme aux abords de la Roche tremblante ou au cœur du défilé.

Sur le plateau, les alignements de tilleuls de la promenade du Cona évoque le Classicisme, période où l’homme se positionnait en dominateur de la nature.

 

 

Ouvert toute l’année.

Visites guidées sur réservation.

Renseignements au 03.25.01.16.46.

courriel : mairie.bourmont@wanadoo.fr

A la une

INFLUENZA AVIAIRE dans les basses cours

L'accélération de l'épizootie en Europe amène la France à passer au niveau de risque "élevé" avec application de mesures de prévention sur l'ensemble du territoire métropolitain.

Si vous possédez des volailles en basses cours, merci de bien vouloir appliquer les mesures transmises par la Préfecture de Haute-Marne. (cliquez sur "lire la suite")

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter le secrétariat au 03.25.01.16.46.
Lire la suite

Suivez-nous !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus